#Alive : Un accident, une nouvelle vie

Mercredi 2 Mai 2018, voilà un mois que je suis passée par la case « opération« . Le Mercredi 4 Avril, je vous publiais un article: « #Alive : Une accident, une nouvelle vie » pour vous expliquer un peu, ce qu’il se passait à nouveau dans ma vie. Je vous avais dit que je reviendrais pour vous donner des nouvelles, et bien, me voilà.

Nouvelle opération, nouvelle étape… Comment je l’ai vécu? Je vous dit tout.

Il y a un mois, je venais vous faire par de tout ça, parce que j’avais ce besoin d’en parler, « de me vider », de me libérer, d’évacuer cette peur, ce stress… Aujourd’hui, tout ça est bien loin. Mais je dois vous avouez que… Je n’avais jamais autant « eu peur / stressé », si vous me connaissez, vous savez que je ne suis pas une personne qui est de nature stressante, loin de là. Alors pour moi, tout ça était un peu nouveau, et je ne savais pas comment gérer tout ça, bien que j’ai réussi. Je gardais ça un maximum pour moi, pour ne pas inquiéter les autres, mon entourage. Comme je vous le disais dans mon précédent article, « Je jouais les fortes » mais finalement… J’ai eu raison.

Doctor writing patient daily report exmaination

Quand le mercredi matin, vers 5/6h, l’infirmière est venue me réveiller pour me dire de me préparer pour l’opération, c’est à cet instant que le stress est vraiment venu. 7h le brancardier vient vous chercher pour vous emmener et là comment vous dire que… J’ai peur, je n’ai pas envie. Mais en même temps, je n’ai pas le choix, alors je me force à me dire que… c’est pour mon bien, c’est pour aller mieux… Puis l’attente dans les différentes salles avant la salle d’opération, parait tellement longue, que du coup, vous vous imaginez mille et une choses. En réalité, ce qui a fait que je stressais autant, c’est le rendez-vous que j’avais eu le lundi avec le médecin anesthésiant, qui est obligé de vous parler de tout les risques… Mais je crois que si je n’avais pas eu ce rendez-vous, j’aurai eu moins de stress. Mais là d’avoir entendu tout ces risques que je pouvais avoir… et bah ça m’inquiétait plus qu’autre chose. Bref… passage en salle d’opération et hop endormie

Pendant 6 heures, le chirurgien, médecin, infirmiers… se sont occupés de ma greffe osseuse. Par chance, les deux cicatrices prévues dans mon dos n’ont pas eu lieu, à la place ils ont pris sur ma hanche, et par chance, la hanche gauche a suffit. Une cicatrice au lieu de deux à ce niveau là. Une nouvelle qui fait son apparition sur ma jambe, et celle de mon bras qui est de nouveau ouverte. Résultat de l’opération: 3 cicatrices, dont une qui existait déjà, donc 2 nouvelles cicatrices font leur apparition sur mon corps.

16h30 : Je reprends enfin conscience et me réveille, lentement mais sûrement, et sans aucune douleur. On me remonte dans ma chambre, et en fin de journée, je retrouve mes proches. Je suis fatiguée, mais je vais bien. Les jours passent à l’hôpital, mais toujours aucune douleur ressenti, la seule que j’ai eu, c’est lorsque l’on m’a retirer mon drain. Là, je l’ai bien senti, mais c’était l’histoire de quelques secondes. Aucune douleur? Tout se passe bien? Samedi midi, retour chez moi. On m’avait dit qu’il me faudrait au moins une semaine à l’hôpital, finalement, je récupère bien, alors au bout de 4 jours, je suis sortie. On m’a dit d’être prudente que les douleurs arriveraient certainement chez moi, quand le corps serait vraiment réveiller. Bilan : Aucune douleur, une fois de plus. L’infirmière qui vient s’occuper de moi, chaque jour, m’a bien dit que mon corps était réveiller et que les douleurs, je les avait déjà eu. Par chance, je ne les ai pas ressenti. Je crois que le mental joue beaucoup. Et cet accident, ne m’a rendu que plus forte, alors je pense que ça y est pour beaucoup.

J+15, on me retire les fils de deux de mes cicatrices, celles du bras et de ma hanche. Je ne vais pas vous mentir, les cicatrices ne me paraissent pas « belles » mais que voulez-vous, je ne suis pas sur de trouver une cicatrice belle un jour. Mais d’après l’infirmière, elle est très propre et belle, et va bien cicatriser dans les prochains jours. Une seule chose à faire : Hydrater et masser. Et bien-sûre la protéger du soleil. J+19: On commence à me retirer un quinzaine d’agrafes au niveau de ma jambe, J+22 : on me retire une nouvelle fois, une quinzaine d’agrafes, les dernières. Et comment vous dire que quand je vois cette cicatrice… Elle me répugne. Une fois de plus, on me dit que la cicatrice est belle, que c’est parce que c’est le début, qu’il y avait les agrafes, le pansement… que petit à petit ça va aller mieux, qu’il faut une fois de plus que j’hydrate et masse. Mais vous n’imaginez pas quelle « étape » c’est pour moi de devoir y toucher. La première nuit, j’ai remis un pansement parce que je ne me voyais pas sans. C’est psychologique, mais j’étais plus rassurée comme ça.

A J+15, j’ai également commencer à prendre mes rendez-vous avec un kiné, pour commencer ma rééducation, parce que mine de rien, une opération comme celle-ci engendre quelques petites faiblesses. Une nouvelle fois, aucun problème au niveau de mon bras. Une fragilité au niveau de ma hanche en fonction des exercices, mais une nouvelle fois, ma jambe est très faible. Et pour cause, lors de ma première opération, le moyen fessier a été toucher et il n’est toujours pas re-muscler. D’après le kiné que je vois actuellement, il a dû quand même être bien toucher, pour que je déhanche autant. Alors il va falloir que je re-muscle tout ça, mais vous n’imaginez pas la difficulté. Des choses « basiques » et « simples » que je faisais avant, sont aujourd’hui difficiles voir parfois impossible à reproduire. Il me faudra du temps, de la patience, de l’exercice pour espérer récupérer un moyen fessier musclé mais je ne lâcherais pas.

IMG_8047

Voilà, vous savez la majeure partie des choses concernant mon opération. Pour tout vous « résumer », l’opération s’est très bien passé, je n’ai pas eu de douleurs, donc ça s’est très bien passer. Le « pire » est passé, même si à mes yeux, il n’y a pas eu de choses insurmontables ou difficiles. Le plus difficile arrive maintenant : La rééducation pour re-muscler ce moyen fessier, et retrouver une marche sans déhanchement où sans boiter. La patience n’est pas mon fort, mais depuis Juin 2017, j’apprends à l’être un peu plus chaque jour.

Je sais que cette opération ne me rendra que plus forte. Je prend conscience des choses, j’en apprend toujours plus sur moi, sur ce mental que je forge avec le temps et les étapes. Je n’ai pas envie de re-vivre ces choses, mais je sais que je suis suffisamment forte pour les surpasser, les traverser et m’en sortir.

Ces cicatrices ne sont pas forcément belles, mais elles seront ma force. Elles seront là pour me rappeler par quoi je suis passée et ce que j’ai surmonté. Et dès que je le pourrais, deux petits tatouages prendront place à côté de deux de mes cicatrices.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 

Et vous, avez-vous déjà vécu
ce genre de situation?

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

RETROUVEZ-MOI SUR:

 logo-facebook-makemyutopia-com logo-instagram-makemyutopia-com logo-twitter-makemyutopia

Pauline - Makemyutopia²

Publicités

12 commentaires sur « #Alive : Un accident, une nouvelle vie »

    1. Oh, c’est vraiment gentil de ta part. Merci beaucoup 🙂 Je suis ravie de t’inspirer, vraiment, ça me touche…
      Oui, je crois qu’en plus des cicatrices, des petits tatouages viendront faire leur apparition, pour me rappeler de ce que j’ai surpasser 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. Ouf si ton opération c’est bien déroulée et que tu n’ais pas eu mal ! Tu es forte et courageuse, je suis sûre que tu arriveras à vite te remuscler ! 💪🏻 Je suis de tout cœur avec toi 😘 💖

    J'aime

    1. Oui, je suis rassurée que tout ce soit bien passer! J’avais quand même pas mal peur! Là, ce n’est qu’une question de rééducation. 🙂
      Oh merci beaucoup, tu es adorable! Et j’espère y arriver rapidement oui, mais je serais bien entourer quand il s’agira de réellement remuscler tout ça.
      Merci beaucoup en tout cas 🙂

      J'aime

  2. Je ne sais pas comment tu fais pour parvenir à tout gérer, mais je t’admire. Tu as de quoi être fière de toi ! La vie est parfois (souvent) injuste et on reçoit rarement ce que l’on devrait recevoir à sa juste valeur, notamment la reconnaissance. Mais tu mérite vraiment une grande reconnaissance. Et sache que tu as de nombreuses lectrices derrière toi pour te soutenir !
    J’admire aussi cette façon que tu as de presque tout partager avec tant d’honnêteté et d’authenticité. Comme ça été dit plus haut, tu es inspirante !
    Je te souhaite beaucoup de courage pour la suite, mais je sais que tu as déjà ce courage en toi !
    A bientôt,
    Réga.

    J'aime

    1. Oh, tu sais, je ne sais pas si j’arrive à « tout gérer » mais j’essaye de gérer un maximum de choses. Mais je dois t’avouer que je crois que je n’étais pas du tout comme ça avant. Mais un accident, ça change la vie. Quand tu vois « ta vie défilait » devant toi… Et bien quand tu t’en sors, tu sais que la vie est précieuse et qu’elle ne tient vraiment qu’à un fil. J’apprends, avec le temps, à être fière de moi, fière du parcours que je suis, et des étapes que j’arrive à surpasser. Je suis vraiment touchée par ce que tu dis. Je ne sais même pas quoi, réellement répondre. Vraiment, ça me touche tellement… Et je suis très heureuse de vous avoir derrière moi. ❤ Il est vrai que je suis "sans filtre" et que je dis les choses telles qu'elles sont, sans réelle retenue. Je suis vraiment touchée par ton commentaire, et t'en remercie du fond du coeur. Je continuerais de partager avec vous, comme je le fais actuellement. Merci beaucoup, vraiment. Gros bisous, à bientôt,
      Pauline 🙂

      J'aime

      1. Je suis contente si mon commentaire te touche positivement (c’était le but!). J’ai appris récemment que le plus important c’est la résilience, la capacité de se reconstruire après chaque traumatisme. Et je pense que c’est justement une de tes qualités : être positive, prendre du recul, éventuellement apprendre puis avancer. Ne pas se morfondre ou ni s’y complaire. La démarche te permet de garder le moins de séquelles possible. Comme tu as si bien dis tu sortiras de cette épreuve plus forte.
        Gros bisous, à bientôt !
        Réga.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s