#Alive : Un accident, une nouvelle vie

Vendredi 3 Août 2018, voilà une semaine tout pile que je suis de retour chez moi. Si vous avez lu mes précédents articles où si vous me suivez sur mes réseaux sociaux, vous n’êtes pas sans savoir que le 16 Juillet, je suis à nouveau rentrer à l’hôpital, pour subir une nouvelle opération… Avant de reprendre le blog, j’ai décidé de venir vous en dire un peu plus et vous expliquez un peu tout ça, puisque c’est mon histoire.

Ce n’est pas la première fois que vous voyez cette catégorie d’article, en lien avec mon accident « #Alive, un accident, une nouvelle vie« . Et pourtant, j’espère que cet article sera l’un des derniers, que je reviendrais peut-être avec quelques articles à ce sujet, mais qu’ils ne seront que positif. Parce que… cet accident a eu lieu le 30/06/2017 mais le 03/08/2018, vous voyez, j’en subis toujours les conséquences, un an plus tard. Je ne vais pas me plaindre, je suis en vie, et entière.

16/07/2018 – 15h30 – Entrée à l’hôpital

Nous y voilà, la date de l’opération est programmé, je sais par quoi je vais devoir à nouveau passer. 15h30, il est l’heure que j’aille à l’hôpital, pour récupérer ma chambre, et toute les préparations avant opération. Mon chirurgien passe également dans la chambre pour m’expliquer exactement ce qu’il va se passer, comment il va procéder… Pour me montrer également le clou que j’ai dans la jambe actuellement, celui que j’ai réussi à casser, de je ne sais quelle manière. Et en le voyant, je vous assure que c’est encore plus impressionnant, parce que… c’est solide.

L’opération prévue demain? Elle va être longue, encore plus longue que les deux précédentes. On va d’abord retirer le clou casser que j’ai dans la jambe, en reprenant les anciennes cicatrices que j’ai déjà, puis… On va en remettre un, avec un diamètre plus important. Mais ce n’est pas tout, la greffe n’étant pas super solide encore, il décide de repasser dessus et procéder à une nouvelle greffe. Cette fois, deux nouvelles cicatrices vont apparaître sur mon corps, ces deux cicatrices dans le dos, que je n’ai pas eu la fois précédente. Et la cicatrice qui prend une grande partie de ma cuisse, va être à nouveau ouverte, pour pouvoir effectuer la greffe. Si tout se passe bien, voilà ce qu’il est prévu, sinon… deux autres options s’offriront à moi, une plaque à la place du clou, où alors, une double opération, une première avec « du ciment » pour préparer la place et une seconde dans plusieurs semaines pour la greffe. Autant vous dire que ça m’inquiète et que j’espère que la première solution sera possible et celle qui sera effectuer.

17/07/2018 – 7H00 – Direction le bloc opératoire

Aucune surprise et moins de stress cette fois, parce que « Je connais le chemin« , puisque j’ai eu à le traverser il y a tout juste trois mois. Le brancardier vient me chercher pour m’amener au bloc, comme la première fois, je passe par plusieurs endroit avant d’y arriver. Par « chance », cette fois, je vois mon chirurgien avant d’être endormie, et il me rassure une nouvelle fois. 3.2.1… ZzZzZz C’est parti pour environ 8 heures d’opération.
Réveil dans la salle de réveil, ça va plutôt bien, je n’ai pas de douleurs, mais c’est à dire que mon corps est encore un peu endormie, avec tout ce qu’il a subit. J’ai perdu pas mal de sang durant l’opération, alors avant de retourner en chambre, j’ai le droit à deux transfusions, car mon taux de globules rouges est trop bas. Une fois les transfusions terminées, retour en chambre, où je retrouve mes parents et mon copain.

Doctor writing patient daily report exmaination

18/07/2018 – 27/07/2018 : Hospitalisation

Puis… les jours se suivent. Le premier jour, aucune douleur, je pense que mon corps est encore endormie, alors il subit plutôt bien les choses. Mais ça ne va malheureusement pas durer. Les 3 prochains jours vont être… un « calvaire« . Douleurs dans le dos, nausées, vomissements, migraines, maux de tête… C’est insupportable. J’ai du mal, j’en ai marre, je me plains. Mais… mon amoureux n’oublie pas de me dire qu’on ne guérit pas d’une grippe en 3 jours, alors après ce que j’ai subit en un an, il est logique que ça prenne du temps… Mais que voulez-vous, je n’arrivai pas à être positive. Puis les jours passent, la douleur s’estompe, les maux de tête passent, les vomissements disparaissent. Je suis un peu plus consciente et accepte un peu plus la situation, même si je suis impatiente de sortir. Mais ça ne sera pas pour de suite, puisque je suis sous perfusion d’antibiotiques, pour éviter tout risque d’infections. Malheureusement, premier problème rencontré, pour la perfusion, il faut changer de veines tous les 3/4 jours, mais… mes veines sont très fines et très fragiles. Il est très difficile de réussir à piquer, alors… Il va falloir me mettre un piccline, pour prendre une veine plus profonde, et ne plus à avoir à piquer plusieurs fois. Et pour tout vous dire, mes veines sont tellement fragile, que même pour la pose du piccline il a fallu qu’il s’y prenne à deux fois. (D’ailleurs, même pour faire une prise de sang, il y a un soir où elle a été impossible à réaliser, rien ne venait). 15 jours d’antibiotiques, possible à domicile, mais le problème, c’est que l’on ne trouve pas le bon dosage de suite, alors… la date de sortie s’éloigne, jusqu’au 27/07/2018, où l’on vient enfin m’annoncer que je quitte l’hôpital aujourd’hui. Et quelle joie!

Une nouvelle découverte maintenant : L’hospitalisation à domicile.

La pose du Piccline me permet de continuer mon traitement d’antibiotiques à domicile. Chaque matin et chaque soir, un infirmier viendra me faire ma perfusion, pour une durée de 12 heures, jusqu’au Mardi 31 Juillet.

Sinon, à domicile, les choses se passent plutôt bien, je n’ai pas de douleurs insupportables et je vis plutôt bien le choses. Quel bonheur de retrouver son chez soi, ses animaux et son chéri chaque jour. Evidemment, il a fallu ensuite que je me fasse retirer le Piccline, ce matin pour être exact, et je me sens enfin libre! Une première chose de faite. Et ça fait du bien.

Lundi, les infirmiers commenceront à me retirer mes agrafes (Et oui, il y en a 49!) et petit à petit, je n’aurai plus de pansements, juste les piqûres contre la phlébite chaque jour, puisque je n’ai pas le droit à l’appui au sol, pour une durée (indéterminée?)… J’attends le rendez-vous du 21/08/2018 avec mon chirurgien pour en savoir plus, mais temps que la consolidation n’est pas là, l’appui au sol ne sera pas autorisé. Les séances de kiné vont également refaire leurs apparitions, la convalescence suit son cours…

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 

Et vous, avez-vous déjà vécu
ce genre de situation?

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

RETROUVEZ-MOI SUR:

 logo-facebook-makemyutopia-com logo-instagram-makemyutopia-com logo-twitter-makemyutopia

Pauline - Makemyutopia²

 

Publicités

10 commentaires sur « #Alive : Un accident, une nouvelle vie »

  1. Tu es vraiment incroyable comme fille !! Franchement tout ce que tu traverses même si c’est difficile et douloureux tu es toujours là ! Je trouve ça fantastique et admirable !! Tu as plus que le droit que tout aille bien pour toi par la suite !! Je ne te connais pas en vrai mais je te fais un immense câlin en te transmettant toute ma force et mon énergie positive ! Je te fais des bisous 😘❤️

    J'aime

    1. Oh 😳 Ton commentaire est vraiment adorable. 🙈 Ça me touche vraiment ce que tu dis.
      Tu sais.. Je me dis que je n’ai pas vraiment le choix, ce sont des obstacles qui se dressent devant mon chemin.. Et je n’ai pas d’autres choix que les affronter. Je t’assure que c’est difficile d’être positive tous les jours, mais il le faut, sinon je ne m’en sors pas. Mais ton commentaire est vraiment gentil et je t’en remercie, du fond du coeur.
      Merci pour tout ce que tu dis. 😳 J’espère que tout ira bien par la suite, c’est tout ce que je me souhaite.
      Merci beaucoup, vraiment. À très vite et gros bisous à toi aussi ma belle 😘❤

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s